Comment faire du rameur lorsqu’on est peu sportif ?

Vous entendez souvent dire que le sport est bon pour la santé. Votre médecin vous a même ordonné de pratiquer un sport pour une ou deux raisons. On vous a recommandé le rameur mais vous n’y connaissez rien et vous hésitez sur toute la ligne. Nous avons rédigé cet article afin de vous expliquer comment vous allez vous débrouiller avec un rameur alors que vous n’êtes pas un grand sportif. Pour en savoir plus, cliquez sur cette page.

Un appareil de fitness complet

Il est mieux de vous informer au tout début que le rameur est un excellent appareil pour le fitness ou tout simplement pour bouger son corps. Il forme un trio incontestable avec le vélo elliptique et le tapis de course. Lors de votre séance d’entrainement, tous vos groupes musculaires travaillent. En parallèle, votre système cardio-vasculaire se développe. Il est alors conseillé d’utiliser un rameur afin d’atteindre les objectifs posés quels qu’ils soient.

Cet appareil de fitness sollicite les muscles inférieurs et supérieurs. Les biceps, les triceps, les deltoïdes, les abdominaux, les muscles dorsaux et les érecteurs du rachis travaillent en même temps. Quant aux muscles inférieurs, vous tirerez des avantages pour vos fessiers, vos quadriceps, vos isicho-jambiers et vos mollets.

Outre tout cela, la pratique du rameur vous offre l’avantage de coordonner et de synchroniser vos mouvements.

Les différents types de rameurs

Il existe trois types de rameur :

  • Le rameur à translation verticale : Il a le tirage à deux bras.
  • Le rameur à translation horizontale : On l’appelle aussi rameur à tirage croisé. C’est le plus proche de l’aviron.
  • Le rameur à tirage central : Vous en trouverez le plus souvent dans les salles de sport.

Evidemment, tous ces bienfaits vous poussent à vous mettre au rameur le plus tôt possible. Cependant, vu que vous n’êtes pas un grand sportif, voire un amateur, il faut que vous suiviez quelques conseils.

Une pratique suite à un avis médical

Il est préférable de demander l’avis d’un médecin avant de pratiquer tout sport. D’ailleurs, si vous êtes un débutant lors de votre inscription à la salle d’entrainement, il faut présenter un certificat médical d’aptitude.

Les bons gestes à adopter

Aller à la salle d’entrainement et pratiquer du rameur comme bon vous semble vous feront perdre votre temps. Il vous faut adopter les bonnes techniques afin de bénéficier de tous les avantages de l’appareil et d’éviter les mauvaises postures et les faux mouvements.

Vous devez commencer par la position d’attaque en tendant les bras et en tirant légèrement le dos vers l’avant. Ensuite, appuyez-vous sur vos membres inférieurs pour vous propulser vers l’avant. Vos bras doivent rester tendus et vous allez être attiré jusqu’à ce que vos genoux fléchissent. Enfin, revenez à la position initiale en ramenant la poignée de traction vers votre ventre. N’écartez pas trop vos membres inférieurs et vos coudes. Répétez ces mouvements durant votre séance d’entrainement. Cependant, il vous faut un temps de récupération avant de passer à nouveau à l’attaque.

Une bonne posture

Les bonnes techniques ne suffisent pas pour profiter des avantages du rameur. Il vous faut aussi adopter la bonne posture durant les séries d’exercices. Les pieds doivent être posés et fixés dans la sangle de l’appareil. Les jambes sont à mettre en parallèle. Quand vous tendez vos membres inférieurs, ne faites jamais une extension complète au risque d’avoir des problèmes d’articulation au niveau des genoux. Il en est de même pour les mouvements effectués au niveau du haut du corps. Quand il est temps de passer à la phase du retour, ne jamais coller les mains aux genoux.

Maintenant que vous disposez de toutes les informations nécessaires concernant le rameur, il est temps de passer à l’action.